boudin

boudin

boudin [ budɛ̃ ] n. m.
• 1268; du rad. onomat. bod- exprimant l'enflure bouder, bedaine
1Préparation de charcuterie à base de sang et de gras de porc, assaisonnée, enserrée dans un boyau et cuite. Boudin noir. Absolt Boudin aux pommes. Boudin antillais, de petite taille et très épicé. — Par ext. Boudin blanc : charcuterie de forme semblable faite avec du lait et des viandes blanches.
Eau de boudin : eau dans laquelle on lave les tripes avant de faire le boudin. — Loc. fig. S'en aller en eau de boudin : mal tourner, échouer progressivement (cf. fam. Partir en couille). « J'espère que toute cette affaire va s'en aller en eau de boudin, être étouffée après quelques avertissements » (A. Gide). Fam. (jeu de mots) Faire du boudin : bouder.
2Par anal. de forme Gros doigt rond.
Longue boucle de cheveux roulée en spirale. anglaise. Perruque à boudins.
Techn. Ressort à boudin, hélicoïdal. — Fusée cylindrique avec laquelle on met le feu à une mine. saucisson. Saillie interne de la jante d'une roue qui en assure le maintien sur un rail. Archit. Grosse moulure en cordon. tore. Mar. Bourrelet qui entoure une embarcation et la protège contre les chocs.
Région. (Nord, Belgique) Traversin.
Enfantin Caca boudin !
3(v. 1966) Fam. Fille mal faite, petite, grosse et sans grâce. cageot (cf. Sac de pommes de terre). « il lui était arrivé de culbuter des boudins sans charme » (San-Antonio). Abrév. (1975) BOUDE .

boudin nom masculin (peut-être onomatopée, d'un radical bod- exprimant le gonflement) Préparation de charcuterie cuite, à base de sang de porc, mise dans un boyau. Objet long et cylindrique, non rigide : Un boudin de toile. Populaire. Jeune fille ou jeune femme mal faite et sans grâce. Familier. Doigt gras et rond. Architecture Tore, grosse moulure ronde, spécialement dans l'architecture médiévale. Armement Mèche ou fusée employée pour la mise à feu d'une mine. Chemin de fer Saillie de la partie légèrement tronconique d'une roue, qui assure, à l'intérieur de la voie, le maintien de cette roue sur le rail. (On dit parfois mentonnet.) Marine Bourrelet protecteur des embarcations. Militaire Nom familier donné à l'hymne de la Légion étrangère, en raison des premiers mots de son refrain (« Tiens, voilà du boudin… »). ● boudin (expressions) nom masculin (peut-être onomatopée, d'un radical bod- exprimant le gonflement) Familier. Faire du boudin, bouder. Familier. Tourner, finir en eau de boudin, se terminer par un échec, faire fiasco. Boudin blanc, préparation de charcuterie cuite, mise dans un boyau et composée de viande blanche (volaille, veau, porc) et de graisse, liée avec du lait, des œufs et de l'amidon. Eau de boudin, eau dans laquelle sont lavées les tripes servant à fabriquer le boudin.

Boudin
n. m.
d1./d Boyau rempli de sang et de graisse de porc, qu'on mange cuit.
Boudin blanc, fait avec du lait et du blanc de volaille.
Boudin créole, épicé.
(Afr. subsah., Belgique) Boudin rouge: cervelas.
d2./d Objet dont la forme rappelle celle du boudin.
|| MINES Mèche avec laquelle on met le feu à une mine.
|| TECH Saillie de la jante d'une roue de wagon ou de locomotive.
|| Ressort à boudin, formé d'une hélice d'acier.
d3./d Fam., péjor. Fille petite, grosse et laide.
d4./d (Nouv.-Cal.) Nom cour. de l'holothurie.
————————
Boudin
(Eugène) (1824 - 1898) peintre français; précurseur de l'impressionnisme.

⇒BOUDIN, subst. masc.
I.— ART CULIN. (charcut.).
A.— Préparation faite d'un boyau rempli de sang et de graisse de porc (ou d'autres animaux) et de divers aromates. Boudin noir; manger du boudin; une aune de boudin :
1. Messager de bonnes nouvelles,
Quand Noël au gai carillon
Fait pétiller les étincelles
De la bûche du réveillon;
Célébrant la vieille coutume,
Entre le soir et le matin,
Sur la braise qui se consume
Nous ferons griller du boudin.
MURGER, Les Nuits d'hiver, 1861, p. 43.
2. ... dans une pièce à côté, silencieusement, les femmes hachent les premiers morceaux dépecés. Puis, elles les cuiront. Ce sont le foie, les pièces du cou chargées de lard qui, mêlés au sang, dans les tripes lavées, donneront l'onctueux boudin.
PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 81.
B.— Charcuterie à base de chair de volaille (ou de poisson) et de lait. Boudin blanc (cf. E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1895, p. 758); boudin « à la Richelieu ».
II.— P. anal. Chose ou personne rappelant la forme d'un boudin.
A.— Dans la lang. cour. ou arg.
1. [S'appliquant à une chose] Boudin de toile (cf. P. VIALAR, La Rose de la mer, 1939, p. 68).
Arg. Verrou. Tirer le boudin de la taule. Tirer le verrou de la maison.
2. [S'appliquant à une partie du corps et princ. aux doigts, aux bras ou aux jambes] [Les] gros boudins qui lui servent de doigts (H. BAZIN, Lève-toi et marche, 1952, p. 163); doigts, bras en boudin.
Arg. Estomac. Se remplir le boudin.
3. Péj. Personne grasse. Arg. Prostituée, femme facile. Boudin cavaleur, planche à boudin; boudin à ressorts :
3. En argot, il y a cent mots et, ce qu'il y a de plus chic, c'est que tous ces mots d'argot ne sont pas synonymes. Fichtre non! Margot-la-piquée, par exemple, était exactement ce que j'appelle un choléra. (...) La même personne qui serait grasse, on l'appellerait un boudin. Si, par hasard, elle est plus grande, pas très grasse et mal peignée, c'est un raquin qu'il faut dire.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Désert de Bièvres, 1937, p. 218.
4. Loc. et expr. très fam.
a) Faire du boudin
Saigner du nez.
Bouder (on dit aussi ,,Faire son boudin`` cf. J.-P. SARTRE, Le Mur, 1939, p. 144).
b) Tourner (s'en aller, finir) en eau (os) de boudin. [En parlant d'une affaire, d'un projet, etc.] Tourner court, échouer. ... toute cette affaire va s'en aller en eau de boudin (GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, p. 1119).
Rem. Ces deux formes : en eau/os de boudin (par ailleurs bien attestées dans la docum.) ont, semble-t-il, une orig. obsc. et pourraient être la déformation d'une troisième : en aune de boudin (explication donnée par qq. dictionnaires).
B.— Emplois techn. [P. anal. de forme]
1. AGRIC. ,,Corde de foin sec ou presque sec que l'on fait sur le pré`` (Lar. 19e). Fourrage ramassé sous forme de boudins (G. PASSELÈGUE, Les Machines agricoles, 1930, p. 187).
Rem. Attesté en outre dans Nouv. Lar. ill., PIERREH. Suppl. 1926 et QUILLET 1965.
2. ARCHIT. Moulure demi-cylindrique entourant la base d'une colonne, d'une archivolte, d'un arc-doubleau. Voûte divisée par quatre boudins de granit bleuâtre (T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 3).
3. CÉRAM. ,,Cylindre de pâte`` (Lar. 20e). Synon. colombin (cf. A. BRONGNIART, Traité des arts céramiques, 1844, p. 124; R.-H. LOWIE, Manuel d'anthropol. culturelle, 1936, p. 152).
4. CH. DE FER. Partie saillante interne de la jante ou du bandage d'une roue de locomotive dont le rôle est d'empêcher le déplacement latéral de la roue sur le rail. Synon. mentonnet (cf. A. ALBITRECCIA, Ce qu'il faut connaître des grands moy. de transp., 1931, p. 32 et M. BAILLEUL, Notions de matériel roulant des ch. de fer, 1951, p. 11).
5. COIFFURE, vieilli. [Sans doute p. anal. avec la forme du ressort à boudin] Boucle de cheveux roulée en spirale. Perruque à boudins; la tête était (...) ensevelie sous un triple rang de boucles, de boudins et de marteaux (JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 4, 1813, p. 273).
6. MAR. Sorte de bourrelet entourant un bâtiment à la hauteur du second pont.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. et les dict. de mar. (WILL. 1831, GRUSS 1952).
7. MINES. Fusée cylindrique servant à mettre le feu à la mine. Synon. saucisson.
8. TECHNOLOGIE
a) Ressort à boudin. Spirale de fil métallique, généralement en acier.
b) Vx. Boyau de caoutchouc, chambre à air faisant autrefois office de roue sur les automobiles, les vélos, les voitures d'enfants (cf. H. DE GRAFFIGNY, Les Industries du Caoutchouc, 1928, p. 153). Boudin d'air (cf. L. PÉRISSE, Traité gén. des automob. à pétrole, 1907, p. 6).
Rem. Survit actuell. en arg. (cf. MUSETTE, Cagayous partout : ... C... C..., 1905, p. 52 et Cagayous chauffeur, 1909, p. 6; A. SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 59).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1268-71 charcut. (E. BOILEAU, Métiers, 1re p., LXIX, 13 dans GDF. Compl.); 1680 boudin blanc (RICH.); 2. p. anal. 1690 archéol. (FUR.); id. ressort a boudin (Ibid.); id. fam. s'en aller en eau de boudin (Ibid.); 1798 « boucle de cheveux » (Ac.); 1835 mar. « bourrelet qui protège contre les chocs » (Ac.).
Mot d'orig. obsc., peut-être onomatopéique, formé sur une racine bod- exprimant qqc. d'enflé. L'hyp. émise par Salvioni dans Romania, t. 43, p. 375, faisant remonter le fr. à l'ital. est impossible en raison de la date d'apparition très post. du mot ital. (Aretino, † 1556 dans BATT.). L'hyp. d'un étymon botellinus, dér. du lat. botellus, class. botulus « boyau » (EWFS2) est contestée par Brüch dans Z. fr. Spr. Lit., t. 49, p. 308, à cause de la difficulté du passage phonét. de bodelin à boledin, étant donnée l'existence d'un bodel bien attesté par l'a. fr. boel (boyau).
STAT. — Fréq. abs. littér. :173.
BBG. — BRÜCH (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, p. 308. — DARM. Vie 1932, p. 164 — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 84. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 418. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 77.

boudin [budɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1268; du rad. onomatopéique bod- exprimant l'enflure. → Bouder, bedaine.
1 Boyau rempli de sang et de graisse de porc assaisonnés. || Manger du boudin. || Des boudins grillés. || Une aune de boudin.Boudin antillais (de petite taille et épicé).
1 Nous sommes juifs comme vous, ne mangeant point de cochon, point de boudin (…)
Voltaire, Philosophie, III, 174.
1.1 La vérité était qu'Auguste se connaissait à merveille à la qualité du sang; le boudin était bon, toutes les fois qu'il disait : « Le boudin sera bon. »
— Eh bien, aurons-nous du bon boudin ? demanda Lisa (…)
— Je le crois, madame Quenu, oui, je le crois… Je vois d'abord ça à la façon dont le sang coule. Quand je retire le couteau, si le sang part trop doucement, ce n'est pas un bon signe, ça prouve qu'il est pauvre (…)
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 123 (1875). → Boyau, cit. 1.1.
(1680). || Boudin blanc, fait avec du lait et des viandes blanches, parfois des truffes, et mangé traditionnellement à Noël (en France).
Loc. || Eau de boudin : eau dans laquelle on lave les tripes avant de faire le boudin. — ☑ Fig. (1690). S'en aller en eau de boudin, se dit d'une affaire bien commencée et qui se réduit à néant. Cf. Fam. et vulg. Partir en couille.
2 J'espère que toute cette affaire va s'en aller en eau de boudin, être étouffée après quelques avertissements et sanctions sans esclandre.
Gide, les Faux-monnayeurs, III, 1, p. 296.
Par compar. || Avoir des doigts comme des boudins. Boudiné.
2 (Par anal. de forme : objets cylindriques et relativement courts). Doigt gras et court. || Les « gros boudins qui lui servent de doigts » (Hervé Bazin).
(1798). Boucle de cheveux en spirale. Anglaise (3.).
Techn. || Ressort à boudin : ressort de fil métallique roulé en spirale. Électr. || Boudin de résistance. Résistance.
Fusée cylindrique avec laquelle on met le feu à une mine. Saucisson.
Cylindre de pâte céramique.Agric. Foin ramassé et comprimé en cylindre.
Ch. de fer. Saillie interne de la jante d'une roue qui en assure le maintien sur un rail. Bandage (I., 2).
(1690). Archit. Grosse moulure en cordon. Tore. Rebord rond d'une marche.
3 Soudain, la semelle de sa chaussure glissa sur une marche au boudin pourri.
H. Troyat, Amélie, p. 605.
(1835). Mar. Bourrelet qui entoure une embarcation et la protège contre les chocs.
Techn. || Boudin d'air (vx) : chambre à air ou pneumatique en caoutchouc.
Aviat. (argot des aviat.). Manche à air d'aérodrome. Biroute (fam.).
Régional (Nord, Belgique). Traversin.
3 a Argot. Femme facile, prostituée.
b Fam. et péj. (V. 1966). Fille mal faite, petite et grosse. || Un petit boudin. || Il n'y a que des boudins, ici !Abrév. : boude (1975, in Robert Beauvais, le Français Kiskose).REM. Cette dernière forme semble être plus à la mode :|| « “boudin”, devenu plutôt province » (le Nouvel Obs., 4 déc. 1982, in D. D. L.).
4 Loc. fam. (calembour). Faire du boudin : bouder. || « Faire son boudin » (Sartre, le Mur).
DÉR. Boudinade, boudiner, boudinière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boudin — BOUDIN. s. mas. Boyau rempli de sang et de graisse de porc, avec l assaisonnement nécessaire. Faire du boudin. Faire griller du boudin. Piquer du boudin pour l empêcher de crever en grillant. Une aune de boudin. Deux aunes de boudin. Cette sorte… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • boudin — BOUDIN. s. m. Espece de mets fait de sang & de graisse de porc qu on met dans un boyau. Faire du boudin. faire rostir du boudin. piquer le boudin pour l empescher de crever en grillant. Boudin blanc, Espece de boudin fait avec du lait & du blanc… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • BOUDIN (E.) — BOUDIN EUGÈNE (1824 1898) Fils d’un marin de Honfleur, Eugène Boudin, un des précurseurs de l’impressionnisme, exerce la profession de papetier encadreur au Havre. En 1849, il se rend à Paris pour y étudier la peinture sous la direction d’Eugène… …   Encyclopédie Universelle

  • Boudin — bezeichnet: eine Blutwurst Boudin blanc, eine Weißwurst Le Boudin, Teil der Uniform französischer Legionäre geologisches Gesteinsgefüge, siehe Boudinage den Wortursprung von Pudding Boudin ist der Familienname folgender Personen: Eugène Boudin… …   Deutsch Wikipedia

  • boudin — [bo͞o dan′; ] E [ bo͞o′dan] n. [Fr] 1. in France, a) a sausage boiled during manufacturing b) BOUDIN NOIR 2. a blood sausage similar to boudin noir popular in the cooking of the Cajuns …   English World dictionary

  • boudin — Boudin, m. acut. Est une espece de farce avec sang de porceau, herbes fines, hachées, oignons menuysez, fenoil et espice, couverte du boyau de porceau. Il vient du Latin Botulus, ou Botellus, par changement de la muete T, en la moyenne D,… …   Thresor de la langue françoyse

  • Boudin — (fr., spr. Budäng), 1) Wurst, bes. 2) Blutwurst. Daher Boudinades (spr. Budinahd), kleine Würste aus zarten Fleischarten …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Boudin — Boudin, Eugène Louis …   Enciclopedia Universal

  • Boudin —   [bu dɛ̃], Eugène, französischer Maler, * Honfleur 12. 7. 1824, ✝ Deauville 8. 8. 1898. Mit den in seiner Heimat gemalten Seestücken und Küstenbildern, in denen er v. a. atmosphärische Stimmungen zu erfassen suchte, gehört er zu den Vorläufern… …   Universal-Lexikon

  • boudin — BOUDIN: Signe de gaieté dans les maisons. Indispensable la nuit de Noël …   Dictionnaire des idées reçues

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”